Le Catenet et le "I*core"

From CATENET
Jump to: navigation, search

Le "I*core" est la syntaxe traditionnelle pour désigner le groupe de multistakeholders de la gestion de l'internet.

NB. Cette typographie archi-utilisée dans le monde de la gouvernance de l'internet ne peut pas être retrouvée sur Google, et les différents moteurs de recherche où "I*core" est compris comme une commande de recherche, où "*" signifie "tout" et non le signe "*". Il est donc difficile de citer une définition que l'on puisse dire consensuelle.

.


Acceptions usuelles

Il y a deux acceptions courantes selon que l'on inclue ou non l'ICANN dans ce groupe des leaders de la gestion de l'internet autour de l'ISOC, de ses affiliés IETF, IAB et IRTF, et des RIRs (Registres IP Régionaux, regroupés au sein du NRO). Tous utilisent le IANA comme reposoir commun de leurs données (noms, addresses et paramètres) dont l'ICANN est le délégataire des opérations sous contrat du NTIA (conseil télé/datacommunications de la Maison Blanche).

Formalisation politique

Le 8 Janvier 2014 l'IETF a rompu le pacte de responsabilité de l'ICANN fondé sur la confiance en le contrôle technique de l'IAB sur le IANA qu'elle administre, en rendant à sa place le NTIA son référent ultime. Ceci met de facto fin à l'IETF pour la remplacer par l'USIETF, le référent technique

  • de la "communauté globale" définie par la RFC 6852, économiquement motivée des Etats-Unis (sous juridiction de la FCC - Commission Fédérale des Communications),
  • dont CATENET Scic se veut une alternative des Relationnels Libres'.

Strates techniques

Pour bien faire la différence :

  • le Catenet est la strate substructurale des systèmes digitaux répartis : le prise à prise.
  • L'Internet est une des technologies de la strate structurelle des réseaux de commutation de données : le bout en bout
  • L'intersem que l'on voit se dessiner est une extension sémiotique nouvelle (informatiquement assistée) qui vise à intégrer et faciliter une part de l'entendement intercérébral de l'intelligence des choses, des savoirs, et des gens entre eux. Techniquement c'est le frange à frange : entre les intelligences en réseau placées aux bouts de celui-ci. Génériquement c'est l'intellition : ce qui résulte de ce qui fait sens.

Nos relations à la nouvelle stabilisation de la "pile"

Nous sommes utilisateurs de l'internet, qui est utilisateur du Catenet dont nous sommes co-propriétaires.

  • Nous sommes donc à la fois dans une position de client partiel et de fournisseur exclusif vis à vis de la gouvernance de l'Internet.
  • en raison des relations étroites entre l'internet et le catenet durant une longue période où l'internet a été un client unique il convient aujourd'hui de bien identifier
  • ce qui relève du prise à prise (interconnexions) - ceci est par définition contributif (information).
  • ce qui relève du bout en bout, (interopérations) - ceci est par définition partagé (communication).
  • et ce qui relève de l'intercérébral (intercompréhension) que la nouveauté digital/numérique n'a pas encore totalement assimilé en termes d'attente des utilisateurs, de capacités techniques, de solutions technologique, de coordination politique, de financement et de bénéfices économiques. C'est toutefois un niveau où nous voulons être humainement, par définition et par consensus du Sommet Mondial sur la Société de l'Information (SMSI) les maîtres (intellition).