Chronologie du Catenet

From CATENET
Revision as of 15:37, 25 February 2015 by Sysop (Talk | contribs)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

Le Catenet s'est construit progressivement et continue à s'étendre.

  • au départ il y a eu dans plusieurs pays (USA, Espagne, France, UK, Russie, etc.) des projets de développement locaux publics ou privés.
  • en 1969
  • Tymnet commence à fonctionner pour donner accès aux ordinateurs de Tymshare (Norman Hardy et LaRoy Times, développeurs).
  • le 29 octobre, vers 22:30 première liaison ARPANET (Steve Crocker et Foug Engelbart, opérateurs).
  • en 1972
    • le premier à atteindre un niveau commercial a été Tymnet en février 1972 sous sa propre architecture.
    • en fin d'année ARPANET devient réellement international.
  • en 1974,
    • Louis Pouzin responsable du projet français Cyclades identifie et donne son nom au catenet comme "le réseau des réseaux".
    • le réseau commercial Telenet est créé sous architecture prototype X.75/X.25 de BBN. Apparition de la notion de competition comme moyen d'autorégulation.
    • Vint Cerf et Bob Khan introduisent TCP comme une synthèse protocolaire permettant de partager les traffics de Cyclades et ARPANET. Le datagramme n'est pas encore évoqué.
  • en 1977
    • Tymnet European Operations (TEO, Robert Tréhin) engage l'aggrégation du Catenet sous technologie Tymnet avec différents opérateurs publics internationaux US et Européen.
  • en 1978
    • mai : Robert Tréhin/JFC Morfin propose à Louis Pouzin la concaténation intelligente de Cyclades et Tymnet, mais Cyclades doit budgétairement fermer en octobre. La connexion Tymnet Honneywell-Bull/Multics Mineapolis permet à Jean Ichbiah de développer ADA.
    • juin : Tymnet engage le déploiement de la technologie ACT qui en fait la technologie maîtresse du Catenet permettant le support de nout en bout ou croisé des autres architectures de communication.
    • juillet : Vint Cerf publie le modèle de catenet pour l'internetworking d'ARPANET, IEN 48, qui est LE projet internet.
    • août : JFC Morfin introduit la notion d'intergouvernance en créant un secrétariat commun (association INTLNET) de coordination du Catenet et du nommage (fichier INTLFILE).
    • septembre : France Telecom ouvre Transpac lors du SICOB.
    • décembre : le CCITT confirme le modèle OSI
  • 1978/1981 standardisation de TCP/IP - inclus dans Unix Berkley 1981.
  • 1979 - GTE achète Telenet. Il sera ensuite repris par Sprint et est passé sous IP est est aujourd'hui Sprintlink.
  • 1982 - le DNS reprend l'architecture décentralisée du "11"
  • 1.1.1983 - création de l'Internet par passage du Catenet ARPA sous TCP/IP puis support de TCP/IP sous technologie maitresse Tymnet.
  • 28.2.1984 - rachat de Tymshare/Tymnet par McDonnell Douglas.
  • 1985 - identification par McDD des capacités architecturales Tymnet Extended Services (T/ES) comme NSA-incompatibles (absence de couche OSI six présentation sous TCP/IP) - lancement de la stratégie du "status-quo" (protection de l'état existant du militaro-industriel vis à vis de l'innovation).
  • 1986 - Février : création de l'IETF par 21 ingénieurs sous contrat ARPA. Octobre : ouverture à des ingénieurs hors-contrat. JFC Morfin ferme T/ES. Eurolab devient le RD-Lab Libre d'INTLNET.
  • 1987-1990 : TCP/IP s'affirme comme la seule architecture "non-NSA-incompatible" acceptable au "status-quo" du Catenet et devient peu à peu un standard de fait.
  • 1998 : le Gouvernement américain réorganise son implication dans l'Internet installant sa supervision à travers l'ICANN par le nommage de la CLASSe "IN" et la coordination de l'adressage (IPv4/v6).
  • 2012 : l'évolution technologique rend la politique de "status-quo" d'une architecture unique dépassée intenable et conduit peu à peu à une fragmentation politique de l'internet (cf. mise en minorité des USA et une partie de l'OCDE [la France s'abstient] lors du renouvellement du traité mondial des Télécommunications.
  • 2013 : la RFC 6852 modifie l'approche industrielle du Catenet dessinant une stratégie de "permissionless innovation" concertée entre SDOs.
  • 2014: le NTIA annonce son dégagement de la supervision de l'ICANN en le subordonnant à une approche multipartieprenante écartant une répartition entre Etats de type UIT et faisant la part belle au secteur privé placè de facto sous la juridiction de la FCC.
  • 2015 : cette approche polycratique non-omnipartieprenante écarte la société civile et le Libre qui recherche des réponses dans la contestation et la création d'une approche coopérative du soutien et des services aux co-propriétaires du Catenet global.